La collection « les grands mystères » …

Publié le par Patate des ténèbres

ncyclopédie LES GRANDS MYSTERES en 16 tomes (16/16)

J'imagine que vous autres, jeunes, vous ne devez pas avoir de par chez vous, sur un rayonnage poussiéreux, une collection de bouquins reliés, comme on aimerait que tous nos bouquins de jeux de rôles le soient, avec des titres aussi étranges que les mystères de l'insolite, les mystères du passé, ou encore les mystères de l'au-delà... Bref, comme diraient les Mystery men à propos du Sphinx ; Mystérieux, très mystérieux !

Fut un temps, celui de Goldorak et de San Ku Kai, où les éditeurs exploitaient le filon du mystérieux, et sortaient donc des collections énormes, et j'insiste sur cet adjectif, car je suis en train de déménager une collection comme celle-ci. Le sujet ? Toutes les choses inexpliquées, comme la créature du Loch Ness, l'Atlantide, les pouvoirs psychiques, les fantômes et j'en passe.

Autrefois, tout petiot, à la lueur d'une bougie tandis que les loups hurlaient à la mort, je me noyais dans la collection de bouquins de poche à couverture rouge-bordeaux, qui nous contait toute sorte d'hypothèses, par des gens se voulant savants, et qui expliquaient, ou pas, le pourquoi du comment. Pourquoi les OVNI, pourquoi le satanisme, etc... Patate des ténèbres ne faisant jamais les choses à moitié, ce n'est donc plus des livres de poche que j'ai, mais d'énormes recueils avec couverture en faux cuir, illustrations couleurs en veux-tu en voilà, et thématiques en mesures de fournir des sources d'inspiration à l'infinie, pour pratiquement tous les jeux de rôles existant.

 

Car oui, outre le grand avantage de caler efficacement ma bibliothèque double-vue, cette collection des grands mystères reste toujours très utile pour élaborer des campagnes, amusante à feuilleter, car les techniques d'écriture sont identiques à celles employées dans les émissions de vulgarisation d'aujourd'hui ; On pose son affirmation, on lance quelques pistes, puis on revient sur l'affirmation, on relance des pistes, et finalement on n'est pas sûrs. En boucle cinq à dix fois, et voilà une soirée bien remplie ! Pour ces grands mystères, c'est la même chose. Des questionnements, basés sur des fragments de preuves, on bâtit les hypothèses que l'on veut en omettant quelques évidences, et en arrangeant le truc pour que ça colle bien avec le mystère.

 

Pour ma part, j'adore. J'aime me replonger dans ces études pas trop sérieuses, avec les connaissances que j'accumule de mon côté, juste pour voir que ces gens, qui avaient l'air si savants la première fois que j'ai découvert les grands mystères du monde, ne sont en fait que des charlatans compilant dans le désordre les connaissances des autres.

Publié dans Les Bouquins

Commenter cet article

Monsieur Manshoon 31/07/2014 18:34

je connaissais la série de poche à couverture rouge, je crois que tous les rôlistes de notre génération ont commencé par puiser dans ces théories parfois... Inexactes.