Mon top 5 des jeux de rôles que j'aime!

Publié le par Patate des ténèbres

Je m'essaie au difficile exercice consistant à me plonger dans la chose spongieuse qui me sert de cervelle afin d'en extraire ce qui est pour moi la quintessence du jeu de rôles, l'ambroisie rôlistique, le gros kiffage de fou qui fait que si je vois la couverture de ces jeux, j'ai l'oeil vif, le poil brillant.

C'est totalement subjectif, et ceux qui me connaissent via ce blog ou dans la vraie vie savent déjà de quoi je vais parler dans cet article. Depuis maintenant un peu plus de vingt-cinq ans, j'ai eu l'occasion de jouer à pas mal de bien belles choses, fuyant les mécaniques trop complexes et en élaguant au maximum quand j'ai eu l'occasion de mener. En ce sens, j'ai plutôt tendance à favoriser les jeux français, dont les thématiques me parlent plus que le gros jeu américain top branchouille. Mais finalement, mon taupe 5 est du fifty-fifty entre ces deux tendances.

 

Number uno, bien entendu c'est Spelljammer... Alors oui, ce n'est pas un jeu mais un décors de campagne, cela étant, je ne connais aucun MD qui se reporte au manuel des joueurs, tous font leur tambouille, comme il se doit quand on joue depuis longtemps à Donjon et Dragon. Spelljammer, c'est pour moi LE jeu de rôles, un grand fourre-tout à l'américaine, ou tout est possible, avec des niveaux d'intensités dramatique rarement égalés ailleurs (pour moi). J'y ai mis beaucoup de mon ressenti vis-à-vis de grandes saga sf comme Dune, les Cantos d'Hyperion ou les romans sur Honor Harrington. J'écris pour ce setting depuis que j'ai commencé le jeu de rôles, c'est vraiment celui qui m'inspire le plus, et quotidiennement.

En second, je place Rêve de dragon, de Denis Gerfaud, avec les illustrations de la talentueuse Florence Magnin! Là, c'est du jeu français comme je le conçois depuis toujours. Décalé, onirique (of course), avec un état d'esprit totalement différent du reste de la création rôlistique. Voilà un jeu original, dans lequel malgré un système un peu complexe, il est plaisant de s'immerger. Je n'ai que de bons moments passés à vivre les aventures de la gamme officielle ainsi que ceux des magazines de l'époque (Casus ou l'oiseau oracle).

En troisième place, c'est Nephilim, autre jeu français publié par Multisim et qui fut le cauchemar de mes premiers groupes de joueurs! Nephilim pour moi, c'est la rolls du jeu de rôles, un bidule d'une telle complexité, que finalement les parties se font rares, mais où les joueurs et joueuses motivés peuvent vivre une expérience vraiment passionnante, en tripatouillant l'Histoire, en y mettant leur grain de sel et en menant des enquêtes sur plusieurs siècles, un peu comme dans la série Highlander, mais avec des cerveaux... Mais sans Adrian Paul. Comme je suis un vieux machin, j'en reste à la première édition, celle avec les pages qui se détachent après le second usage. C'est avec elle que j'ai découvert Nephilim, et ce qui a suivi ne m'a guère intéressé.

En bas du podium, et parce que c'est le principe du classement, je mets Everway, de Jonathan Tweet. La boîte est énorme, le contenu un poil léger, mais en trois livrets noir et blanc, voilà l'ancêtre de Planescape qui déballe un potentiel d'aventures illimitées, dans un Multivers un peu baba cool néo-branché. Everway, c'est un peu de Rêve de dragon mélangé avec du stargate SG1 sauce med-fan, et donc un zeste de Planescape. C'est pour moi l'incarnation même de ce qu'est le jeu de rôles à l'américaine, un globiboulga qui aurait bien prit et serait finalement exotique et goûteux!

Last but not least, Battletech! La version de Catalyst Games lab est superbe et elle fait pro. Bon, en jeu de rôles, la thématiue des gros robots chargés à bloc d'armes démentielles, ça ne marche normalement pas trop. Mais je suis le jeu depuis plus de vingt ans, via les différentes moutures de jeux de figurines ou de cartes, et pour moi, la chronologie qui se déroule sur plusieurs siècles est l'une des plus incroyables qui soi! Battletech en jeu de rôles, c'est l'occasion de s'immerger dans un jeu d'action, qui peut très vite devenir une guerre d'influence politique, qui à son tour débouche sur de nombreux genres intéressant à mixer. A découvrir!

Publié dans Les Jeux de rôles

Commenter cet article

Frost 14/09/2014 21:16

drôle de top 5! pour DD, je penserai plus à Forgotten realms ou Ravenloft.

senegal 01/09/2014 21:02

D'accords pour Nephilim. Il est vraiment ien

Marc-André 21/08/2014 13:20

Je ne connaissais pas du tout spelljammer, merci pour la découverte. Rêve de Dragon, j'aime beaucoup, mais le soucis c'est que le livre de base est aujourd'hui assez difficile à trouver !

Yaxublade 19/08/2014 19:57

Battletech... oui bien sûr! j'y mettrai Dark earth et Shadowrun.

Monsieur Manshoon 17/08/2014 08:27

Pas surprenant, mais étonnant tout de même. Je reste de mon côté fidèle à l'Appel de Cthulhu, la version 6 est très bonne, j'y mettrai également Elric et Vampire dark ages.