J'ai relu... Agents of Atlas!

Publié le par Patate des ténèbres

Ahah! Comme les reboot de vieux groupes Marvel semble plaire à la foule en délire (voir Guardians of the galaxy), j'ai eu envie d'aller dans l'extrême du genre, avec la relecture du très bon arc de Agents of Atlas, durant l'époque Dark rieng, époque pendant laquelle Mister Norman Osborn fit des misères à... Tout le monde.

Agents of Atlas, c'est une équipe qui existait avant la création de Marvel, à l'époque nommée Atlas comics et ça, dans les années 50 (1950 hein, n'exagérons rien!). Elle était formée de Jimmy Woo, alors agent du FBI, l'Homme-gorille, un robot old fashion nommé M11, Marvel boy (the Uranian) avec sa super soucoupe, Vénus, déesse de l'amour affiliée à Arès et Hercule, mais qui s'avère être une banale sirène. Plus tard arrive Namora, cousine de Namor (oui oui, et la cousine de Hulk s'appelle Miss Hulk, et la petite nièce de Thor, Thora... euh non, là ce serait trop... enfin espérons).

 

L'équipe sombre dans l'oubli avec le développement de choses bien plus funky comme... euh... les Fantastic Four, Spider man et Moon knight... Ah oui, le dernier est top coolos, les autres, disons que ça vieillit épouvantablement. Enfin bon, Agents of Atlas revient durant Dark reign, pour s'opposer à Norman Osborn en le privant des réserves fédérales de Fort Knox, comme ça, rien que pour l'embêter. Leur relation sera un peu plus nuancée par la suite, jusqu'à ce que le vilain envoie les Thunderbolt leur mettre une belle râclée, avec pourtant une équipe un peu en bois, mais bon.

Une série leur est ensuite consacrée durant Heroic age, mais elle s'arrête bien vite. Dommage, car même retravaillée pour fonctionner au XXIème siècle, l'équipe d'Agents of Atlas apportait une saveur très fifties, avec moultes références comme la soucoupe de the Uranian, l'Homme-gorille, qui fait un Beast croisé de Rcket Racoon, et le robot M11 et son look du "jour où la terre s'arrêta".

 

J'avais trouvé l'idée du fouillage des fonds de placards plutôt sympa, en tout cas elle se démarquait des banalités actuelles, où l'on mets une équipe de cinquante Avengers, trente X-men, et tout le monde se bastonne à la moindre panne d'idée. Agents of Atlas m'avais fait beaucoup pensé à des titres comme Tom Strong ou PLanetary, de chez Wildstorm, et je ne peux que vous recommander de trouver les quelques références liées à cette équipes ramenée des années 50!

 

Publié dans Les BD et Comic books

Commenter cet article

Monsieur Manshoon 21/09/2014 10:10

Dommage cependant que l'équipe soit abandonnée pour laisser la place à des groupes plus porteurs, au niveau économique. Il devait y avoir conflit entre The Uranian et le Mar-Vell qui rallia brièvement les Thunderbolts, non?