This is (neo) Spartaaa! - Planetary jdr #3!

Publié le par Patate des ténèbres

La réalité alternative de la Ligue Hélénique ne semble jamais avoir subit les manigances des Daemonites, quelques mentions antiques existent au sujet de démons, que les descendants des anciens dieux combattirent, mais guère plus. Mais tandis que les néo-spartiates du Roi Agrinios se préparent à lancer leur seconde vague d'invasion (la première vint dans les années 60 et fonda le Consortium Okan), la Princesse en exil Erica Assios Parnatias découvre l'attrait de la technologie Daemonite et voit là une occasion de revenir dans la Ligue avec honneurs, pouvoir et hybrides de néo-spartiates/ Daemonites!

 

L'Equipe de terrain est aujourd'hui composée de:

- Tattoo, incarné par Omar, un assassin à la coordination oeil-main supérieure.

- Jedi, incarné par Romain, un fan de star trek et star wars contrôlant les esprits.

- Spider legs, incarné par Guilhem, qui peut faire apparaître six bras fantômes.

- Spectra, incarnée par Vincent, une passe-muraille physicienne nucléaire.

- Puma, incarnée par Nathalie, une guerrière aux sens animaux.

 

Monsieur Wendu convoque l'équipe au Bureau afin de leur montrer les exactions d'un groupe de méta-humains, clairement pas originaires de cette réalité et se faisant appeler les néo-spartiates. Ils sont trois-cent, ils sont bodybuildés et huilés, arborent de simples pagnes et manient des glaives. Pour le moment, ils pillent des musées un peu partout de la Méditerrannée, s'appropriant des vestiges de la Grèce antique de cette réalité. La raison pour laquelle aucun autre groupe méta-humain n'est encore intervenu est que ces néo-spartiates utilisent un téléporteur pour rester mobiles et insaisissables.

Planetary dispose de ressources mieux adaptées à une investigation visant à localiser ce groupe, les Agents vont donc devoir se montrer prudents et se tenir à distance de leurs ennemis.

Jukko Hämäläinen - Beau gosse de la Team Achilles

 

Première étape: Visite à Stormwatch afin d'avoir des informations concernant les téléporteurs recensés. A priori aucun n'est en mesure de déplacer une telle troupe, et les technologies connues ne sont pas fiables et rares. C'est Jukko Hämäläinen qui les accueille et répond à leurs questions en consultant une base de données. Puma note alors un fait étrange que l'agent de Stormwatch, ni ses compagnons d'ailleurs, ne semble remarquer. Sur tous les sites des attaques néo-spartiates se trouve un immeuble appartenant au Consortium Okan, qui apparaît chaque fois comme douteux au niveau de la surveillance Stormwatch.

Renseignements pris une fois de retour au Bureau, le Consortium Okan dispose de bureaux new yorkais, que les Agents se proposent d'aller visiter. Les fondateurs du Consortium se sont regroupés autour de la Méditerranée dans les années 60 et c'est l'une des descendantes de ces individus sorti de nulle part qui dirige le groupe désormais.

 

L'infiltration du building prend du temps, les Agents ne parviennent pas à se mettre d'accord sur un plan d'attaque, et finalement Spectra fait cavalier seul, tandis que Jedi et Spider legs parviennent à contrôler les gardes et découvrir que le Consortium occupe le quinzième et dernier étage. Spectra découvre pour sa part qu'un inhbiteur de pouvoirs méta est déployé à ce niveau. C'est la nuit, les bureaux sont vides, à l'exception d'Erica Assios en train de superviser les derniers envois afin de lancer le prjet d'une base en Turquie, à partir de laquelle les expériences d'hybridations pourront commencer.

Tattoo, perdant patience, grimpe agilement par le toit et s'infiltre à son tour, au moment où arrive Ekhmet, le garde du corps d'Assios. Puma reste à l'extérieur. Jedi et Spider legs tentent de parler avec Erica, mais celle-ci n'à que faire de méta-humains de cette réalité. Lorsqu'ils tentent d'attaquer, les défenses intégrées Daemonites dissimulées dans les murs libèrent des charges d'énergie, plaquant Jedi au sol. Spider legs tente d'attaquer, toujours sans résultat. Lorsque Ekhmet arrive enfin au quinzième étage, Tattoo l'attaque mais ne lui inglige aucun dégâts, malgré un coup normalement mortel.

Spectra fouille les bureaux adjacents et y trouve un manifeste d'expédition pour la ville d'Erzara, en Turquie. Une importante cargaison y est expédiée.

 

Le combat tourne mal et les Agents se replient. Personne ne les poursuit, mais Ekhmet a marqué Tattoo afin de remonter sa piste à l'occasion. Une fois leurs plaies pansées et un rapport fait. Les Agents décident d'employer les services d'un téléporteur référencé par Stormwatch pour se rendre à Erzara, en Turquie. Ils choisissent Jumper, un adolescent Canadien vivant dans la banlieue de Montréal.

Lorsqu'ils rencontrent enfin le jeunot, celui-ci leur apprend qu'il ne peut pas transporter autant de monde sur de si grandes distances, accessoirement, il ne sait pas où se trouve la Turquie. C'est donc en jet que les Agents rallient l'Europe.

 

Erzara est une petite ville à une cinquantaine de kilomètres d'Istanbul, la base du Consortium Okan est à l'écart et les habitants s'en tiennent éloignés. Lorsqu'ils la découvre, les Agents ne trouvent qu'un immense chantier, encombré de matériel technologique de pointe. Les containers new yorkais qu'ils ont suivi viennent d'arriver et sont déposés par des grues au fond de grandes fosses ou seront coulées les fondations.

 

Seule Spectra peut assister à la libération d'un flot d bio-éléments Daemonites qui se solidifie en adoptant la forme de structures, qui seront par la suite camouflées par des matériaux communs. Puma et pour sa part la seule à entendre une discussion entre les ingénieurs d'Okan et Erica Assios venant d'arriver, et montrant clairement qu'elle compte employer les néo-spartiates comme sujets de tests pour une hybridation méta-humain d'une réalité alternative/ Daemonite.

Les Agents se replient après avoir collecté des données sur le site encore en construction. Monsieur Wendu demandera ensuite à Authority d'intervenir, et le temps que le groupe revienne au Bureau, une "fuite de gaz" aura dévastée le dernier projet d'hôpital financé par le Consortium Okan, à Erzara, en Turquie.

Une nouvelle fois, Planetary aura donc déjoué les plans d'une organisation secrète, mais de ce fait, ce sera attiré la colère d'un redoutable ennemi, en la personne d'Erica Assios.

Publié dans Les Jeux de rôles

Commenter cet article

olivier rousselin 05/11/2014 22:29

Je viens de lire les comptes rendus de tes trois premières parties et j'aime beaucoup. L'esprit de la série est très bien rendu, je trouve, bravo !!

Petite question : quel système de règles utilises-tu ? A priori, ce n'est pas "Authority RPG", c'est exact ?

Patate des ténèbres 14/11/2014 11:30

Comme je me consacre à l'initiation de novices, j'utilise un système d6 pour Planetary. Pas de fioritures, quelques pouvoirs et des dés qui ne traumatisent les nouveaux venus dans le loisir.

orochimarrant 26/10/2014 09:08

les pouvoirs de tes agents sont sympa, ça change des équipes classiques.

Monsieur Manshoon 25/10/2014 23:21

Assios? Tu utilises vraiment encore ce nom pour tes méchantes?