Celui qui dévore de l'intérieur - Les Contrées du rêve #1

Publié le par Patate des ténèbres

Pour cette nouvelle initiation au jeu de rôles, je souhaitais proposer un univers qui me tient à coeur depuis bien longtemps; Celui des Contrées du rêve, fragment étrange de l'univers développé par HP Lovecraft, assez proche d'un monde de fantasy à la Howard que des habituelles horreurs cosmiques du maître.

Pour m'accompagner durant cette soirée, des joueurs!

Virginie incarne Livia "Bird" Settel, une danseuse de cabaret

Laura incarne Lady Ormwood, Barone d'Ormwood

Gero incarne John Farret, chasseur de trésors

Omar incarne Bob Hengstrom, un infirmier militaire

Matthieu incarne Glaston Morrow, un professeur d'Histoire

Romain incarne Singer Hauptmann, un médium

 

Les investigateurs se connaissent, au moins de noms, et ont échangés une correspondance afin de s'entraider dans leurs tentatives de compréhension du monde caché, où rôdent des horreurs sans nom. Lorsqu'ils reviennent à eux sur une plage de rocaille, non loin du ressac que produisent les vagues d'une mer inconnue, ils se reconnaissent donc mais réalisent que le lieu ne leur est guère familier. Une énorme lune occupe un tiers du ciel, l'air est chaud et un vent doux souffle depuis des dunes de sable qui s'étendent à perte de vue. Les investigateurs n'ont plus aucun souvenir des événements les plus récents, à l'exception d'une silhouette floue et d'un rire diabolique.

 

En gravissant quelques dunes, John Farret repère au loin des colonnes de fumée, révélant des habitations. Le groupe se met donc en route vers la mystérieuse bourgade, réalisant alors que leurs vêtements sont remplacés par des tenues semblant tout droit sorties d'un musée sur l'Antiquité. Bob Hengstrom, qui se souvient avoir disposé d'une carabine, s'est relevé sur la grève de rocaille armé d'une lance, et John Farret porte sur le côté une épée ouvragée, en guise de son habituel revolver.

Un dénommé Pelm vient à leur rencontre tandis qu'ils approchent de ce qui est visiblement un village de pêcheurs. Il ressemble étrangement au comptable de Lady Ormwood, et les nomment par leurs prénoms. Surprit qu'ils soient de retour après seulement un jour, qui plus est depuis la direction opposée à Ultar, il les invitera cependant à nouveau dans le village de Selphe, où les habitants seront clairement ravis de les revoir.

Surprit, les investigateurs poseront de nombreuses questions, et se laisseront guider dans une construction partiellement enterrée sous une dune au centre du village. C'est l'ancien temple de Nakoroth, un démon qui vivait là bien avant la venue des ancêtres de Pelm. Les lieux servent désormais d'entrepôt, mais il y règne encore quelques relents diaboliques qui perturberont certains investigateurs.

Une fête sera donnée en leur honneur, encore une fois donc, et l'alcool de roseau coulera à flots. Les investigateurs rencontreront quelques marchands qui leur parleront de la cité des chats, Ultar, où ils se rendaient donc la veille, sans en garder aucun souvenir. Ils obtiendront une carte sommaire de la région, ou sera indiquée une tour de Nakoroth. Ultar étant à trois jours de marche, ils décideront de faire un détour vers cet édifice... Pour des raisons propres à eux-mêmes. Les habitants de Selphe leur fourniront vivres et eau potable, leur souhaitant une nouvelle fois bonne chance durant leur périple.

La Tour de Nakoroth est une construction maçonnée, un édifice simple mais conçu en des temps reculés. Aucune autre ouverture que l'entrée, dépourvue de porte. Livia et Dame Ormwood sont les premières à entrer, découvrant d'insondables ténèbres éteignant leur unique torche. Quelque chose les frôles, et la jeune danseuses ressent une vive douleur dans l'oeil gauche. Nakoroth vient de semer ses germes dans les infortunées exploratrices. Seulement quelques instants se sont écoulés pour elles, mais plus d'une heure aura passé pour leurs camarades à l'extérieur de la tour. Ils les retrouvent avec les mêmes inquiétants filaments noirs dans l'oeil gauche.

Décision est prise de reprendre le chemin vers Ultar, où quelque magicien pourra sûrement leur en apprendre plus sur ce qu'il vient de se produire dans la tour. Les deux malheureuses sont cependant épiées par leurs camarades, qui s'inquiétent d'une possible contamination.

Durant la journée de marche suivante, les investigateurs découvrent qu'ils marchent en paralèlle d'un groupe arborant armes et armures.

Les Hommes des dunes se révèlent finalement affables, et leur chef Yoric vient jusqu'au campement des investigateurs, en saluant les deux investigatrices qu'il identifie comme des prêtresses de Nakoroth. Il voit visiblement une marque magique sur leur oeil gauche, et semble ne pas comprendre pourquoi elles ot choisies sciemment de pénétrer dans la prison du Grand Ancien, en sachant que tous les individus rencontrés les en avaient dissuadés.

Yoric et une de ses compagnonnes, Asha, tentent d'expliquer qu'il existe un temple d'Hypnos dans la Passe des chats pelés, où des prêtres pourraient éventuellement lever la malédiction, mais rien n'est moins sûr, et les Hommes des dunes savent que ceux qui sont touchés par le démon sont dévorés de l'intérieur par lui.

Le lendemain, tous partent jusqu'à la route des larmes, où les mercenaires décident de remonter afin de chercher emploi. Les investigateurs sont orientés vers la passe, séparant deux montagnes que personne n'avait vu la veille.

En arrivant à l'entrée de la Passe des chats pelés, les investigateurs rencontrent un sorcier perché sur un zèbre. Il se présente du nom de Mog, et exige le passage. Etrangement, les investigateurs ne font... Rien. Ils laissent passer le malotru puis s'engagent dans la passe, pour se rendre au temple d'Hypnos qu'ils découvrent occupés par un guérisseurs ivre se présentant comme Namek. Il soigne les chats pelés grâce à d'épouvantables mixtures et onguents, et ne se préoccupe guère du dieu sensé protéger les lieux.

Le temple d'Hypnos se résume à une pièce étroite, pillée il y a longtemps, mais où John Farret et Glaston Morrow réussissent leurs jets de trouver objet caché, pour respectivement découvrir un parchemin recouvert d'équations incompréhensibles, et un simple anneau de bronze.

Bob Hengstrom pour sa part s'approche d'une tête sculptée posée sur un autel. Dés qu'il touche la relique, les souvenirs lui reviennent; Le sorcier Pheng Li, dans le monde éveillé, a déjouer leur tentative de le stopper, puis les a envoyés ici, dans les contrées du rêve, afin qu'ils soient touchés par Nakoroth et meurts ici. Une fois cela fait, il espère pouvoir récupérer des fragments du Grand Ancien dans les corps éveillés des infectés, préparant ainsi le retour du dieu dans le monde éveillé.

Le voyage vers Ultar n'en devient donc que plus pressant, et les investigateurs quittent rapidement le temple d'Hypnos pour atteindre les portes de la cité peu avant la tombée de la nuit. Les gardes les préviennent qu'ils n'auront pas le temps d'atteindre le temple de Nakoroth, car les scorpions seront bientôt relâchés dans les rues pour la nuit. Etonnés par l'exotisme de telles patrouilles, les investigateurs se rabattent donc sur une auberge non loin de la porte qu'ils viennent de franchir, la Souriante.

Ils interrogent l'aubergiste, un vétérant de trop nombreux combats, qui leur explique que seul le Grand rêveur pourrait disposer de réponses à leur questionnement au sujet d'une guérison face à la malédiction de Nakoroth.

Les investigateurs se couchent donc, non sans entendre le cliquetis de nombreuses pattes des scorpions patrouillant les rues d'Ultar.

Lorsqu'ils rencontrent le Grand rêveur, ce dernier explique aux investigateurs qu'ils peuvent librement franchir la barrière séparant monde assoupi et monde éveillé. Il leur apprend que seul un prêtre de Nakoroth peut libérer les jeunes femmes de leur tourment, mais qu'un tel cultiste n'existe pas en ce lieu. Dans les terres du rêve, seules les femmes peuvnt en effet servir le Grand Ancien, sacrifiant leur existence pour que se renforcent leur dieu. Il leur apparaît évident que seul Pheng Li pourra donc officier, et qu'il faudra convaincre leur ennemi. Nul ne sait comment parvenir à ce résultat, mais l'état de Lady Ormwood et de Livia se dégradant désormais rapidement, les investigateurs retournent ensemble hors du rêve.

En apparaissant dans le monde éveillé, John Farret a ramené le parchemin découvert dans le temple d'Hypnos non loin d'Ultar. Mais l'artefact est ici une lanterne de forme antique, diffusant un halo verdâtre. Il est le seul à ne pas être attaché à la paroi humide d'une salle circulaire, et délivre donc promptement ses compagnons. Au moment où il fait mine d'ouvrir la seule porte du lieu, un colosse asiatique le prend de vitesse, et se retrouve nez à nez avec lui. Mais avant que le gardien ne donne l'alarme, il écarquille les yeux et tombe en poussière, sous l'effet du halo verdâtre de la lanterne levée par John Farret.

Pheng Li est dans la pièce à coté, les investigateurs ratant tous leurs jets de discrétion, il se retourne vivement vers eux, et découvre à son tour la lanterne. Apeuré, il tente de tergiverser, mais les investigateurs ne veulent que soigner leurs camarades, qui doivent cependant subir les répugnants attouchements du sorcier. Le rituel pour les libérer de l'influence néfaste de Nakoroth est particulièrement long et pénible, Pheng Li connaît cependant son affaire et les purge des fragments du Grand Ancien. La décision est cependant prise de l'éliminer, et la lanterne fait une nouvelle fois son office.

 

Les investigateurs sont à Canton, les souvenirs continuent à revenir, et ils se remémorent leur venue en ce lieu, afin de tenter de stopper le sectateur de Celui qui dévore de l'intérieur. Tandis qu'ils s'en retournent vers l'occident, les investigateurs peuvent s'estimer heureux d'avoir pu éliminer cette terrible menace.

Publié dans Les Jeux de rôles

Commenter cet article

Monsieur Manshoon 27/12/2014 20:34

un bon groupe d'investigateurs pour cette première en initiation.