Alternity/ Star*Drive #2 - Planet of darkness!

Publié le par Patate des ténèbres

 

Planet of darkness est donc un scénario officiel de la gamme Star*Drive, pour Alternity... Eh oui, parfois, je peux faire mon gros lamentin échoué sur le rivage, et me tourner vers les auteurs rémunérés!

 

Bon, ici, pas de grosses surprises scénaristiques; Les pjs découvrent le monde indépendant de Lyson, jusqu'à il y a peu affilié au Consortium stellaire de Rigunmor, et qui voudrait bien récupérer cette planète exploitante de rhodium. Malheureusement, les représentants locaux aimeraient bien,eux, faire du commerce avec Voidcorp, la théocratie Orlamu ou encore les Domaines Nariac. Bref, rien qu'avec des méchants! S'ensuit une série d'enquêtes concernant des sabotages à la chaîne, lié à l'approvisionnement en oxygène depuis des stations de surface, la vie sur Lyson étant souterraine car  l'air libre, le choix entre brûler vif ou finir en bâtonnet de colin surgelé n'en fait pas rêver beaucoup.

 

Afficher l'image d'origine

 

Les pjs enquêtent donc, découvrent de viles manigances s'opérant dans l'ombre, et se font quelques ennemis puissants parmis les grandes nations stellaires. Oui, tant qu'à faire. L'aventure est divisée en trois chapitres et tient dans 64 pages, mais peut rapidement devenir une campagne de longue haleine, opposant vous-saurez-qui-en-lisant à c'était-évident-que-c'était-eux... Oui, pas de spoil... Mon groupe impliqué dans cette affaire était déjà formé, et oh, comme par hasard, avec des Ringunmor, des Orlamu et autres trucs s'intégrant bien dans le background!

 

Ce qu'il y a de vraiment agréable avec la gamme Star*Drive, et plus généralement avec Alternity, c'est que les aventures et les suppléments proposés, et il y en a pas mal, sont en règle général d'une grande qualité, permettant leur emploi de manière classique et rapide, mais pouvant également être facilement adapté dans une campagne épique. Cela vaut pour les scénarios comme ce Planet of drakness, ou les bêtes suppléments arms & equipements ou aliens. Pour ma part, je n'ai retrouvé cette qualité qu'à travers la gamme Planescape.

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origineUne autre comparaison qui m'est venue à l'esprit, plus précisémment avec Planet of darkness, c'est que dans l'univers de Blue planet, cette aventure n'aurait pas détonnée! Si on joue souvent Star*Drive comme un space op à la Star wars, en réalité le niveau technologique global peut facilement être ajusté, et "redescendu" à celui de quelque chose plus hard science-fiction, ce qui nous rapproche donc de l'excellent Blue planet, un jeu de rôles à découvrir d'urgence, avec une thématique plus orientée écologie planétaire. Ici pour cette aventure, mes pjs étaient peu inclinés vers le combat, et leur recherche d'une solution à l'échelle de la planète fut plus tournée vers la diplomatie et le possible partage des ressources en rhodium... Bon au final, comme il y avait un blocus à faire cesser, quelques torpilles bien placées sont allé bien plus vite que la solution initiale, mais le coeur y était en tout cas!

 

Planet of darkness est donc une bonne aventure, pouvant facilement être adaptée pour n'importe quel niveau ou style de jeu, avec beaucoup de rebondissements possibles, et pleins de méchants pire que Orangina rouge (c'est pour dire leur degré de vilénie!). Les pages sont d'un bleu pâle pouvant faire tourner la tête, c'était les nineties, et les nombreuses illustrations permettent de s'immerger dans l'univers trés Total recall (shwarzie style) de Lyson!

Publié dans Les Jeux de rôles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article