Suns of gold, pour Stars without numbers!

Publié le par Patate des ténèbres

Suns of gold donc, un bien joli supplément pour le goûteux jeu de rôles space opera de chez Sine nomine publishing, c'est-à-dire écrit par Kevin Crawford, Star without numbers. Bon là, les jeunes rôleux avides de systèmes de jeu avec un nom clinquant vont passer leur chemin, car je vais écrire quelques mots sur un truc du mouvement OSR (pour old school renaissance), directement inspiré par ce bon vieux Dungeon & Dragon. Oui, il y a du d20, six caractéristiques, du niveau d'expérience et toutes ces choses magiques d'antan!

SWNWebCoverSuns of gold est donc le supplément pour ceux qui veulent ajouter un peut de Han Solo dans leur campagne de Stars without numbers, mais pas que. Nous avons, en seulement 85 pages, à un résumé bien fouillé sur les pratiques commerciales, depuis l'époque de la conquête interstellaire grâce aux moteurs annélides, puis via les portes, également durant l'ère du Silence, et enfin de nos jours (oui enfin, en 3200). Le supplément se concentre sur les petits négociants, ici désignés du nom de far traders, qui utilisent des moteurs anciens pour se faufiler à travers les trous de vers.

Côté règles, rien de neuf à part quelques compétences pour nos honnêtes marchands, le jeu est tellement bien conçu qu'il n'y a pas besoin d'ajouter grand chose au truc. Par contre, comme souvent avec les suppléments de contexte, Kevin Crawford nous a pondu ici encore des tables que l'on peut où non utiliser, autour de la notion de commerce planétaire. Eh là, pour moi c'est l'un des points forts du jeu, qui se veut - Comme on dit quand nous sommes branchouille - un bac à sable...Oui. Bref, ces tables sont plutôt bien fichues et permettent en quelques coups d'oeil de sélectionner, pour ce supplément, des types de marchandises, d'inévitables petits problèmes qui surviendront durant leur acheminement, et une dernière indiquant le friction rating, qui va engendrer des événements pouvant nuire aux affaires du far traders. Comme d'habitude dans ce jeu, rien que lire les tables permets déjà d'engendrer des ébauches d'aventures!

Le gros morceau de Suns of gold, ce sont of course les idées avancées par l'auteur pour bâtir une campagne tournant autour du commerce. Encore une fois, rien de nouveau sous le soleil, mais une organisation efficace, allant toujours à l'essentiel, avec des suggestions de Yakuza de l'espace ou encore d'énormes organisations type Mercantilus (La Chute d'Endymion). Du très bon boulot sur ce coup!

 

John Doe est en train de traduire le livre de règles en devant normalement y inclure pas mal de choses des suppléments, et avec de nouvelles illustrations. Le projet était prévu pour fin 2015, laissons-lui encore un peu de temps pour voir arriver un poids lourd de l'OSR par chez nous!

Publié dans Les Jeux de rôles

Commenter cet article