Age of Ultron... Post-apo Ultron-punk

Publié le par Patate des Ténèèèbres

 

Et voilà donc Age of Ultron enfin lancé sur les rails, du succès, souhaitons lui! Le gros crossover Marvel de l'année débute un peu tôt, avec une preview qui semblait interminable et pouvant faire naître des doutes parmi les plus fervents. Mais non, ça démarre fort pour cette nouvelle série en 10 épisodes, crée par Brian Michael Bendis, Monsieur House of M, Ultimate Spider-man ou encore Sam & Twitch. Aux crayons de couleur, c'est Bryan Hitch, ce qui est également une bonne nouvelle, que les habitués prendront cependant avec des pincettes, le monsieur étant très doué en effet, mais laissant facilement sa place à d'autres, même sur de gros titres.

 

Donc voici Age of Ultron! Pour ceux qui ne savent pas qui est Ultron, eh bien c'est un robot, crée par Hank Pym, alias Ant-man, alias, Giant-man, alias Yellow Jacket... C'est un génie, de la trempe de Reed Richard ou de Tony Stark, le truc, c'est que la création d'Ultron fait un peu tâche sur son cv, car le bidule possède une intelligence artificielle en constant développement, et que son but est d'exterminer l'Humanité... Ben oui, c'est bête de fabriquer ce genre de machin, surtout quand on lui donne un corps en adamantium et de quoi tenir tête aux héros les plus costauds... C'est Hank Pym!

Et donc dans Age of Ultron, nous avons une ouverture sur une New York en ruines, dominée par d'énormes machineries et des Ultron dorés patrouillant à la recherche d'humains à désintégrer. On y croise un Hawkeye qui n'en est toujours pas réduit à tirer des poulets, mais qui utilise cependant des armes à feu. Plongé au coeur de l'action, nous ne savons pas ce qu'il s'est produit, mais au gré des rencontres du héros avec ses congénères, terrés dans le métro, nous nous rendons compte que tout le bazar leur est tombé d'un coup comme ça, sans prévenir.

 


 

Certains héros sont absents, comme Thor ou encore Hank Pym (et Frog-man aussi, mais bon), Tony Stark ne porte pas d'armure rutilante mais semble bien avoir aimé Tron legacy, Captain America n'a plus son bouclier, tous portent leurs costumes déchirés et crapou... Ils pourraient au moins se trouver des fringues neuves! Mais non. Bref, tout ça s'annonce plutôt bien, en tout cas pour nous lecteurs, car pour les héros visiblement, ce n'est pas le top. L'intrigue se développe rapidement, et je prie pour ne pas avoir à subir vingt spin-off autour de trucs pas expliqués! L'écriture de Brian Michael Bendis est comme à son habitude, bonne, et l'ensemble reste très cinématique, avec de superbes scènes de destruction, parfois même un chouillat d'émotion, ce qui par rapport à un Avengers vs X-men, est ue grande amélioration!

 

Pas de spoil, mais l'histoire évolue vraiment bien, avec beaucoup de questionnement, des sacrifices pas surprenant au vue des personnages, mais bien intégrés dans la trame. J'espère que pour une fois, Marvel osera sacrifier quelques personnages sans encore une fois revenir en arrière en clamant "réalité alternative" (même si ici, cela prendre cette direction dès le #4), de tels crossover ne doivent pas rester sans lourdes séquelles, Ultron n'est pas un méchant ordinaire et son absence d'humanité devrait compter dans ses prochaines interactions avec des héros amoindris... Mais bon, je m'emballe.

 


Publié dans Les BD et Comic books

Commenter cet article

Panurge 26/04/2013 07:56


A peine quatre épisodes, et déjà un tie-in annoncé... gros abus, je dis. Sinon, Age of Ultron est pas mal en soi, mais j'aurai préféré une continuation du 616, là c'est clairement une terre
alternative.

PLexX 25/04/2013 14:57


Je suis plutôt uncanny X men ces derniers temps, les séries Avengers me gonflent.

Motton3 24/04/2013 11:28


j'espère que ça va pas se diluer comme House of M.