Assyria!

Publié le par Patate des Ténèèèbres

Assyria est un jeu de Emanuele Ornella, édité par Ystari Games, il date de 2009 et permet à 4 ludophile d'incarner des chefs de tribus cherchant à créer l'une des plus brillantes civilisations antique. Il y a des kukenbois, un bien joli plateau et c'est un système fluide qui tourne bien.

 

 

Le jeu fonctionne aussi bien à 4 qu'en duo, ce n'est pas toujours le cas pour ce type de jeu, donc à signaler.

 


Les principes d'Assyria sont simples; Chacun dispose de huttes qu'il doit approvisionner grâce à des cartes piochées en début de tour. Les ressources ainsi tirées doivent être identiques à celles des cases où sont posées les huttes. Celles ne pouvant être approvisionnées sont écartées du plateau. On consacre cette phase à disposer au mieux les huttes et dès le second tour, des notions tactiques apparaissent.
Les huttes permettent en effet de récolter des chameaux... Oui, je sais. Qui permettent par la suite de payer le coût de différentes actions. Selon leur disposition sur les deux fleuves, les huttes amènent donc la richesse, mais leur position entre ces deux mêmes fleuves permet d'accumuler des points de victoire. Les Ziggourats sont les seules à rester sur le plateau.

 

Une fois chacun pourvu en chameaux... Oui, je sais. Il faut faire des choix d'actions; se positionner sur les différentes pistes des dignitaires, qui apportent des avantages en cartes et en points de victoire, bâtir des niveaux de ziggourats, finalement l'unique ressource stable du jeu d'un tour à l'autre, se positionner sur la piste des offrandes, qui multipliera la valeur des ziggourats, ou acheter des cartes de ressources supplémentaires.

 

Pour ceux qui s'inquiètent qu'Assyria soit encore un jeu pour les dix prochaines heures, pas de panique! Le nombre d'actions réduit et la limitation à huit tours divisés en trois règnes permet de nettoyer régulièrement le plateau et limite les stratégies à long terme. Le fun reste cependant, et si les plus aguerris pourront anticiper positionnements et mises, le jeu s'adresse plutôt à des novices ayant pu apprécier des choses comme les Piliers de la Terre, par exemple.

 

 



 

 


Pour ma part, j'ai bien aimé ce jeu, c'est un Ystari, donc malgré l'absence de thermoformage dans la boîte et un thème pouvant ne pas intriguer le grand public, il s'avère parfait pour initier les curieux à une forme classique de jeu de plateau, utilisant les notions de placement et de mise. Bravo Monsieur Ornela!

Publié dans Les Jeux de plateau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article