Changelin, Loups-garous, Wraith... dans l'ordre!

Publié le par Patate des Ténèèèbres

Ah le Monde des Ténèbres, ze world of darkness, de la maison d'éditions White wolf! Voilà bien un phénomène qui bouleversa l'univers rôlistes en son temps! Cela commença avec Vampire, la Mascarade, et ses clans aux intrigues nébuleuses, les attitudes tourmentées et le creuset de toutes les influences vampiriques d'alors. Vampire! J'ai mené à ce jeu pendant un bon moment, sans trop employer la foultitude de suppléments qui sortaient chaque mois, rendant les personnages toujours plus forts. Mais même en limitant l'accès au système, les joueurs de l'époque, et les joueuses aussi d'ailleurs, car elles commençaient à trouver deux ou trois petites choses intéressantes dans cet univers formidablement viril et velu, tous en venaient à développer des "super-pouvoirs", agissant comme des boeufs et saccageant leurs background patiemment développés tandis qu'ils étaient de petits vampirounets et vampirounettes inconnus en ville. Car oui, Vampire prend toujours sa saveur en jouant sur les intrigues, les machinations et les personnalités des pnj! Et pas besoin d'Antédiluviens millénaires pour rendre la chose intéressante. A chaque fois que j'eu à démarrer avec un nouveau groupe, les choses se passèrent à merveille, mais ce besoin des ados de prouver leur "supériorité" gâchait généralement toute tentative de campagne, le système à base de seaux de d10 n'aidant en rien à un développement bien pensé. Mais enfin, bien des années passèrent ainsi, les joueurs et joueuses réclamaient régulièrement du Vampire-Stocker, ou du Vampire-Blade parfois, en se focalisant sur les bases, Vampire, la Mascarade reste vraiment un très bon jeu.

 


 

Pour nous cependant, la grosse révélation fut Loups-garous l'Apocalypse. Là, tout le monde pouvait bourriner joyeusement, s'amuser à se transformer et à faire peur aux humains. Démembrer un vampire? Facile! Fabriquer des fétiches chamaniques? Pas de problème! Etrangement, alors qu'ils avaient accès à bien plus de puissance grosbillesque, c'est à cette époque que mes joueurs firent le choix des quêtes mystiques et de la prudence. Sans doute avions-nous un peu grandi, nos attentes étaient différentes. Tant mieux pour les Conteurs! Pour ma part en tout cas, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir et à mener dans l'univers de Loups-garous l'Apocalypse, où nous alternions des scénarios avec d'épouvantables carnages (ben oui, quand même), et des périples dans l'Umbra, en quête d'entités étranges pouvant peut-être aider contre le Vers. Bon... Nous avons aussi beaucoup rigolé en découvrant les autres variétés de garous, idées grotesques et mercantiles qui n'apportaient pas grand chose au bazar.

 


 

Durant mon époque francilienne, je découvris Changelin, le Songe. Frappé par la beauté des illustrations et l'originalité du thème. Là, ce fut le gros coup de coeur rôlistique, les suppléments étaient de qualité, les joueurs et joueuses motivés, les aventures furent épiques, empruntant aussi bien au médiéval-fantastique qu'aux fables de notre enfance. La présence des autres créatures du Monde des Ténèbres ne fut jamais trop exploité, dix ans ayant suffit à faire de cette brillante idée un fourre-tout indigeste. Changelin, le Songe reste encore aujourd'hui une bien bonne trouvaille, un nom suffisant souvent à stimuler les anciens comme les plus jeunes, grâce à des séries comme Once upon a time ou Grimm.

 


 

Il y a quelques années, je me suis penché sur Wraith, le Néant (Ouairf, comme ont dit), un jeu un poil glauque, même pour le Monde des Ténèbres, où l'on incarne des spectres au sein du domaine des morts. Je n'ai pas encore eu l'occasion de mener, faute de participants, mais cet univers me tente vraiment, avec des possibilités d'ambiance à la Hellraiser ou autres joyeusetées. J'ai oublié de mentionner Mage, l'Ascension, ainsi que le plutôt intéressant Démons, les Déchus, deux jeux aux forts potentiels, mais à mon goût terriblement difficiles à faire jouer de manière créative et intéressante pour tous. Et n'oublions pas les différentes périodes et régions particulières comme l'asie ou l'époque médiévale.

 


 

Je sais que malgré l'évolution de mes envies côté rôlistique, je reviendrai inévitablement vers le Monde des Ténèbres, si riche en possibilités, et idéal pour rassembler des individus aux motivations toujours très différentes, mais ayant une culture fantastique commune.

Et vous? A quels jeux White wolf avez-vous donc joué?


Publié dans Les Jeux de rôles

Commenter cet article

Va Lo 21/09/2013 15:09


je n'en connais pas la moitié! Je jouais à Vampire dark ages et Changelin.

Orochimarrant 20/09/2013 21:05


perso, je n'ai rien contre Hunter the reckoning, pris avec des références comme Supernatural ou Buffy, c'est un jeu "fun"!

Panurge 26/04/2013 07:58


Loup-garou powa! Vampire pour commencer, bien entendu, et un peu de Sorcerer crusade aussi. Mais ça devenait trop une usine à grosbill. J'en garde d'excellents souvenirs de parties!

PLexX 25/04/2013 14:59


Pour moi c'était Vampire, pendant longtemps, et puis un peu de Démon, qui est le prolongement pour les bourrins.

Motton3 24/04/2013 11:24


quoi, tu n'aimes pas les coyotes-garous ou les crocodiles-garous? je comprend pas pourquoi.