Des Abîmes interstellaires…

Publié le par Patate des Ténèèèbres

 

Dispersés, menacés par mille dangers, les groupes de rescapés explorent la galaxie, sautant parfois au hasard, rencontrant souvent une fin tragique. Les vaisseaux d’alors ne sont pas conçu pour de longs voyages, les Dragons ont accaparés toutes les ressources essentielles et sont introuvables. Durant le premier siècle d’errance, bon nombre de ces fuyards cherchent les mondes de leurs anciens maîtres, afin de se venger, ou plus fréquemment pour y trouver refuge.

Les anciens colonisateurs ont néanmoins conservé un farouche esprit d’explorateurs intrépides. Avec un matériel vieillissant, des communautés abordent des mondes étranges, hostiles à l’Homme. Les Stations du Renouveau forment alors la première étincelle d’espoir pour une Humanité menacée quotidiennement d’extinction. Ces stations consacrent d’importantes ressources à la communication. Des sondes automatisées sont retrouvées, reprogrammées pour approcher les flottes de fuyards, afin de les guider vers ces havres précaires, uniques haltes possibles avant de nouvelles tentatives de sauts vers d’hypothétiques mondes viables.

Les Stations du Renouveau permettent de rassembler des technologies éparses, et si la plupart sont tournées vers la survie de l’espèce, d’autres forgent déjà les armes de la vengeance. Il faut néanmoins près d’un siècle supplémentaire pour qu’une flotte de guerre soit complétée. Trois stations ont depuis lors fondées le Pacte de Scylla et ont su prospérer dans le vide interstellaire. Le désir d’une revanche des fondateurs de ces stations n’a heureusement pas été transmis à leurs descendants, qui tout en préservant une société militariste et belliqueuse, recherchent plus fréquemment les antiques connaissances de leurs lointains ancêtres.

Le Pacte de Scylla s’oppose régulièrement à la Coalition des Stations du Renouveau, tournées pour leur part vers le développement d’une société prospère à travers les progrès scientifiques et sociaux.

Ces deux sociétés se savent toujours menacées, et leur population globale n’excède pas la centaine de milliers d’habitants. Les ressources alimentaires sont rares, produites à partir de souches corrompues et provoquant de nombreux fléaux. Mais de nouveaux vaisseaux sont construits, permettant d’explorer des systèmes lointains, offrant l’espoir d’un véritable renouveau.

Cette ère s’achève brutalement. Isolés entre les étoiles, les humains survivent dans la crainte d’une nouvelle attaque alien. Et malheureusement pour eux, elle se produit à la veille d’une grande alliance entre le Pacte et la CSR.

Les Kra’vak ne sont qu’en maraudent et ne s’attendent pas à découvrir un peuple avancé, en équilibre au-dessus des abîmes interstellaires. Ce sont certainement de jeunes officiers avides d’exploits guerriers, qui ignorent donc les tentatives des humains de communiquer et frappent les stations isolées. L’Humanité répond avec violence, anéantissant de nombreux vaisseaux ennemis et capturant des prisonniers.

Lorsque les informations sur le Dominion Kra’vak filtrent enfin, tous les espoirs sont brisés. Même avec sa flotte de guerre, le Pacte ne peut assurer une défense efficace contre un empire entier.

Certains choisissent de rester à bord des stations du renouveau, ils maintiendront vivaces les traditions militaires du Pacte de Scylla, mais la majorité des humains embarquent à bord de vaisseaux les emmenant vers plusieurs mondes éloignés, inhospitaliers mais pouvant être terraformés. Le Second Exode débute.

Commenter cet article

Monsieur Manshoon 15/10/2013 17:17


A quand la publication des règles jdr?