EXiles, Sliders avec des mutants!

Publié le par Patate des ténèbres

 

Les plus anciens se souviendront sûrement des What if? qui étaient publiés en France dans Spécial Strange Origines. Et bien plusieurs décades après cette excellente série, voici venir eXiles! Les scénarios sont de Judd Winick, qui a beaucoup travaillé sur des titres liés aux membres de la JLA, mais sous forme d'arcs indépendants. Beaucoup d'illustrateurs se succèdent sur ce titre, avec plus ou moins de bonheur.

 

EXiles, c'est une équipe de gens à pouvoirs, kidnappés à travers de nombreuses réalités alternatives par une race d'insectes contrôlant les voyages dimensionnels, et ayant voulu améliorer les versions alternatives de la Terre, sans grand succès, malheureusement et avec pour résultat une déliquescence du Multivers lui-même. Pacifiques, ils ont donc eu l'idée de regrouper des héros de toutes les réalités touchées, afin d'agir sur les dimensions les plus menacées.

 


 

L'intérêt d'EXiles est double; Il permet de voir se rencontrer des versions de héros ou vilains connus, mais parfois radicalement différents, qui découvrent d'autres versions que celles qu'ils connaissent. Cela entraîne immanquablement des situations tendues, parfois humoristiques, mais EXiles est une série plutôt sombre, dans laquelle les morts sont nombreux. Les missions opposent ce groupe à d'autres versions de héros ou vilains connus d'eux, mais sensiblement différents. Souvent contraint d'accomplir des actes extrêmes, les héros d'EXiles se refusent à obéir aveuglément à ces étranges entités inhumaines, avec à chaque fois de lourdes conséquences pour le Multivers. Durant un temps, un second groupe est formé, l'Arme X, composé de gens moins scrupuleux. Lorsque Hypérion prend la tête de cette seconde équipe, la situation échappe totalement aux Monarques, les chefs des insectoïdes, et c'est un combat à travers les dimensions qui éclate.

 

J'ai longtemps accroché à ce titre, où les héros meurent en se sacrifiant, mais parfois de manière inutile. Les choix aberrants qu'ils doivent parfois prendre révèlent des personnalités sorties de force de leur confortable cocon super-héroïque. Bien entendu, les changements de direction artistique ont raison d'EXiles, qui reste cependant un bon titre à découvrir!

 


Publié dans Les BD et Comic books

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monsieur Manshoon 07/03/2014 12:22


du potentiel au début, très vite gâché par des changements éditoriaux pas du tout judicieux. Je reste sur les what if?

YaXuBLaDe 04/03/2014 21:36


les trois ou quatre premiers arcs sont bons, mais ensuite c'est nul!