Fringe... Saison 4!!!

Publié le par Patate des Ténèèèbres

fringe20poster206.jpg

 

J'avais un peu décroché de Fringe à la fin de la saison 3, non pas que l'histoire était moins bonne, mais plutôt car il y avait de nombreuses nouvelles séries, qui n'ont finalement pas su se développer avec la maestria de celle-ci. J'ignore où en est la diffusion en France, n'ayant pas la télé et me refusant à voir des séries améwikaines doublées en français, mais pour ce qui est de la diffusion aux states, c'est donc la 4ème saison!

 

04.jpgFringe, c'est une série réalisée par JJ Abrams... Pas forcément un gage de qualité quand on voit la catastrope qu'est Alcatraz, mais là, c'est plutôt le créateur de Lost qui nous revient, avec un thème très X-files, mais avec un traitement différent des phénomènes inexpliqués. L'action est centrée autour des membres hétéroclites d'une équipe du FBI, la Fringe division, en charge de traiter les affaires improbables. Tout l'intérêt de Fringe réside dans son approche scientifique des cas, cela grâce à un scientifique fou ayant provoqué une terrible catastrophe et dont les travaux sont régulièrement pillés par des confrères encore plus déments. Ce savant, c'est Walter Bishop (John Noble), et le FBI, en la personne d'Olivia Dunham (Anna Torv), héroïne de la série, parvient à le recruter grâce à son fils, Peter Bishop (Joshua Jackson), un ingénieur doué et autodidacte. L'équipe est complétée par Astrid Farnsworth (Jasika Nicole), un agent de liaison attachée à Walter. L'équipe sera supervisée par Phillip Broyles (Lance Reddick). 

Fringe-Promotional-Poster-fringe-2189685-1019-1500.jpgToutes les ficelles d'Abrams sont là pour rendre le show des plus intéressants, et le développement précis d'arc aux rebondissements bien dosés permet de rendre Fringe vraiment trés attractive. On sent même une prise d'ampleur dans les évènements, d'une saison à l'autre, tandis que nos héros se voient confrontés à leurs doubles de réalités alternatives, où à des expériences scientifiques ratées.


Publié dans Les Séries

Commenter cet article