Full Thrust Reconquête

Publié le par Patate des Ténèèèbres

 

En l’an 2288 de l’antique calendrier de l’Homme, le système de Sol est finalement colonisé. Les grandes puissances d’alors délaissent même les mondes du Berceau de l’Humanité pour aller découvrir d’autres étoiles.

Les nations comme elles existaient jadis ne sont plus, les humains s’identifient aux Zaibatsu qui règnent depuis un siècle. Les utopistes désigneront cette époque du nom de Prospérité œcuménique, mais ceux qui vivent dans cette société globale et mercantile emploient plus volontiers le terme d’ère des Dragons.

Les populations sont rassemblées dans de vastes arcologies où la nanotechnologie et la robotisation permettent des existences oisives et consuméristes. L’humain moyen du XXIIIème siècle possède un corps amélioré par la technologie, ses réflexes sont meilleurs que ceux de ses ancêtres, tout comme ses facultés cognitives, mais il vit dans un environnement surprotecteur qui le rend psychologiquement fragile. En un sens, l’Humanité entame une longue période de déclin en tant qu’espèce, alors même qu’elle s’estime au-dessus des lois naturelles et cosmiques.

Les Sept Dragons règnent sur l’espèce, ne tolérant que des groupuscules de colons aux idées radicales, autour d’étoiles éloignées, sans contact avec leur société idéale. Les Zaibatsu se livrent une guerre économique dont le commun des mortels n’a aucunement conscience. Des flottes robotisées s’affrontent autour de lunes ou de ceintures d’astéroïdes, pour le contrôle de ressources rares, tel que l’eau ou certains métaux. Le cynisme étant l’essence même de ces grands groupes marchands, la mort sous toutes ces formes est médiatisée, exaltant des populations de colons, également sous contrôle des Zaibatsu.

La Sphère humaine est en expansion constante, des milliers de sondes automatiques prospectent loin à travers les bras de la galaxie, utilisant une forme primitive de moteur de saut, tandis que des flottes coloniales se concentrent sur des planètes riches en ressources. Un étroit contrôle des moyens de communication permet aux Dragons de façonner deux peuples totalement différents ; Les Transhumains des mondes du Berceau, incarnant le peuple consumériste idéal pour les seigneurs-marchands qui se contentent d’une position officielle de pourvoyeurs de biens, et les Colons des mondes extérieurs, toujours avides d’indépendance et approvisionnant les autres planètes humaines sous la vigilance des Sept Dragons.

Pourquoi une telle société est-elle alors tolérée? Grâce à leur contrôle de l’information, les Zaibatsu influencent les pensées des habitants des mondes du Berceau, les persuadant qu’ils sont l’avenir de l’Humanité, des êtres supérieurs. Pour les mondes extérieurs, la condition transhumaine est liée aux services rendus aux Dragons. Après une existence de dur labeur, un colon peut espérer le Retour vers Sol, une retraite dorée au sein des mondes du Berceau, intégralement financée par les seigneurs-marchands.

Commenter cet article

Jh Phtagn 06/02/2014 12:18


y'a du fluff par ici!

Valou 29/01/2014 11:51


Quelle inspiration! je ne suis pas trop trop sf, mais j'aime bien lire de courts textes.

Toy armor 12/10/2013 16:52


curieuse de voir ça en jeu de rôle.

Orochimarrant 20/09/2013 21:11


ce setting commence à prendre forme!