Greyspace, supplément pour Spelljammer!

Publié le par Patate des ténèbres

 

Écrit par feu Nigel Findley, auteur entre autre chose de Cult of the Dragon pour les Forgotten realms, Greyspace est à mon sens le meilleur des trois suppléments s'attachant à décrire les sphères des univers officiels de TSR. Bien trop petit avec sa centaine de pages, le challenge de décrire un système planétaire complet est cependant relevé avec brio, et l'auteur nous offre là un tour vraiment exaltant, au sein d'une Sphère de cristal renfermant le monde d'Oerth, le monde originel de donjon & dragon.

Alors, quoi qu'est-ce? Le système en lui-même est atypique, dans le sens où le monde de Greyhawk est au cœur de l'ensemble planétaire, le soleil, ici nommé Liga, n'est qu'un corps céleste comme les autres, tournant autour du monde principal. Rien que cette disposition cosmique entraîne un changement d'attitude de la part des peuples voyageant dans l'espace sauvage; Les croyances de nos ancêtres pas si lointains sont ici vérifiables, les natifs d'Oerth sont bien au centre du monde!

La description des autres mondes reste relativement succinct, mais permet vraiment de se faire rapidement une idée du potentiel incroyable de ce Greyspace, les classiques rivalités entre les elfes, les nains, les orques et les gobelins se retrouvent partout, mais s'intègrent parfaitement à des campagnes liées au contexte de Spelljammer. Les nouveaux mondes, tel Ginsel, avec sa forme en croissant de lune et sa myriade de nations style Renaissance, offre des opportunités de jeu tout simplement infinies. Un amas d'astéroïdes comme celui de Borka représente un potentiel de menace fascinant pour un MD souhaitant une campagne à la "Guerre de l'Anneau".

Le traditionnel bestiaire se limite à trois bestioles, heureusement, tandis qu'un chapitre traite des religions implantées dans l'espace sauvage. Avec le nombre étourdissant de divinités sur Oerth, des idées de développement des cultes mineurs viennent vraiment facilement, en fonction des environnements des nouvelles planètes.

Les phénomènes cosmiques propres au Greyspace sont également intéressants, aisément transposables ailleurs.

En clair, des trois suppléments visant à décrire les sphères des mondes officiels, Greyspace est clairement le plus riche !

Publié dans Les Jeux de rôles

Commenter cet article