Les Âges du Chaos, le cycle de Ténébreuse, par Marion Zimmer-Bradley

Publié le par Patate des ténèbres

 

Marion Zimmer-Bradley était une auteure de fantasy, dont le grand oeuvre fut la Romance de Ténébreuse, un cycle réellement prodigieux, s'étendant sur des dizaines de romans et plusieurs millénaires de l'Histoire d'un monde qu'elle avait imaginé; Ténébreuse. Pour faire bref, le début du cycle, la planète aux vents de folie, est de la pure science-fiction: Un vaisseau spatial s'écrase sur un monde aux conditions viables mais rigoureuses. Les colons comprennent qu'ils ne peuvent plus partir, certains le veulent tout de même, d'autres pas du tout. Un phénomène local éveil des pouvoirs psychiques, il y a des formes de conscience évoluées sur Ténébreuse... Et voilà, en avant pour des millénaires d'aventures, de romances et de drames!

 

Je me penche ici sur les Âges du Chaos, une période particulièrement sombre du cycle, et considéré comme une époque légendaire par la suite. Il correspond aux romans Reine des orages et la Belle fauconnière, ainsi que cinq autres livres non traduits, écrits par Déborah Ross à partir des notes laissées par Marion Zimmer-Bradley. Un recueil de nouvelles existe également, il permet de compléter un peu sa connaissance de l'époque des Âges du Chaos.

Durant cette période donc, les utilisateurs du laran, les pouvoirs psychiques, se sont regroupés en lignées et procèdent à des mariages forcés afin de maintenir pur leur précieux héritage. Les pouvoirs psychiques sont de plus en plus puissants, et les plus terribles matrices sont alors forgées, réceptacles de consciences étranges, amplificatrices de pouvoirs, elle sont autant d'armes pour une guerre menaçant la planète elle-même. Car les Ténébrans sont humains, et contrairement aux autres peuples de la planète, avec lesquels ils n'ont jamais d'heureuses interactions, il leur est incapable de faire taire leurs plus violentes émotions. La planète elle-même affecte douloureusement les humains, qui apprennent petit à petit à se protéger de phénomènes pouvant les conduire à la folie. Mais en lisant ces romans, l'on à toujours l'impression que la moindre émotion peut soudainement s'exacerber.

 

L'écriture de Marion Zimmer-Bradley permet rapidement de s'immerger dans un univers d'intrigues, de complots et de secrets séculaires. Beaucoup de ses personnages sont des femmes possédant une volonté hors du commun, mais vivant dans une société patriarcale excessivement rigide. Point de féminisme à outrance cependant, les personnages se révèlent simplement être humains, et dans une époque de violence extrême, certains passages sont vraiment poignants.

 

Après, je serai bien en peine de dire quelle partie de la Romance de Ténèbreuse me plaît le plus! es Âges du Chaos, j'avais longtemps attendu pour les dévorer, mais leur suite, les Cent royaumes, est toute aussi bien. Vient ensuite le retour de la sf, avec le cycle de Régis Hastur, qui reste le gros morceau! Bien évidemment, je ne peux que chaudement recommander ce cycle magnifique!

 

Publié dans Les Bouquins

Commenter cet article

Monsieur Manshoon 18/02/2014 05:31


J'ai eu du mal avec l'âge de Régis Hastur, c'est un peu le genre de héros-chialeur qui m'exaspère. Mais les âges du Chaos montrent des personnages "gentils" qui souffrent de vivre dans cette
époque violente, pas seulement à cause des guerres. Je préfère.