Ravenloft, royaume d'épouvante!

Publié le par Patate des ténèbres

Royaume d'Epouvante

 

La vieille boîte de Ravenloft, traduite en français en 1994, fut vraiment une surprise des plus agréables, en tant de Maître de Donjon, j'entend. Ce setting pour AD&D m'a toujours étonné, de par son originalité bien entendu, mais également par le pouvoir qu'il exerce sur tous les joueurs que j'ai connu. Plus encore lorsque je menais à Planescape, mais bien avant également, il suffisait de faire monter une "brume étrange et anormale pour la saison", pour que même les plus dissipés se calmes immédiatement. Etre envoyé à travers les brumes de Ravenloft, ce fut toujours une angoisse réelle pour les joueurs. En cela, c'est sûrs, le setting remplie parfaitement son rôle!

 

Royaume d'épouvante est un descriptif du demi-plan de l'Effroi, comme Ravenloft est généralement désigné. Il renferme des domaines noyés dans de mystérieuses brumes, abritant des forces malfaisantes qui sont attirées par les êtres damnés. Les plus terrifiants se voient offrir un territoire dans les brumes, où ils sont prisonniers pour l'éternité, maudits par les puissances de Ravenloft. Oui, donc c'est l'endroit où il ne faut pas aller... Sauf que de temps à autre, les brumes s'étendent sur les différents mondes connues du Multivers AD&D, et entraînent des innocents, pour des motifs inconnus, sans doute juste pour le fun.

 

Au sein du demi-plan, on trouve un peu de tout comme seigneurs malfaisants; loups-garous, liches, illithid, rats-garous, d'autres garous, de bons vieux humains aussi, et bien entendu, le mythique Srahd von Zarovich, un vampire très tourmenté, et un peu puissant. Car dans leur domaine respectif, les seigneurs maudits sont littérallement invincibles, mais cette puissance ne leur sert plus à grand chose, à part répéter les mêmes actions sur de malheureux qui sont là juste pour souffrir. Oui, c'est joyeux.

 

Le Royaume d'épouvante possède également ses propres lois planaires. Le paladin qui brandit sa sainte-lame justicière sera ici un phare à monstres, et les pouvoirs de guérison ne fonctionnent pas bien, ou alors pas correctement. De nouveaux tests sont également de rigueur, Peur et Effroi, afin de mettre un peu de Cthulhu dans le AD&D. Dans les éditions suivantes, adaptées à la licence d20, l'univers Ravenloft sera agrémenté d'une ambiance un peu plus victorienne que dans cette boîte de base, où l'on reçoit déjà quelques conseils pour mener différemment, en prenant en compte des influences parmi les classiques de la littérature d'épouvante, comme Frankenstein ou Dracula.

 

Grande réussite, la boîte de base traduite en français fut très employée à son époque... Trop employée? Le suivi de gamme fut plutôt impressionnant, avec du moyen, mais surtout du bon. Le royaume d'épouvante évolua grandement au fil du temps, pour le plus grand plaisir des MD!!!

Publié dans Les Jeux de rôles

Commenter cet article

Monsieur Manshoon 07/12/2013 09:19


je trouve la couverture atroce, mais le contenu, même vieillissant très mal, donnait à l'époque de la matière pour des aventures gothiques, c'était alors nouveau!

YaXu 30/09/2013 09:13


je suis joueur, donc je dis que ce supplément est une grosse merde!