Rêve de Dragon!

Publié le par Patate des ténèbres

51MHYW43KTL._.jpg

 

Aaah! Rêve de Dragon, par Môssieur Denis Gerfaud. Je l'ai découvert avec la seconde édition en coffret cartonné, contenant les trois livrets et avec en illustration de couverture une oeuvre de l'excellentissime Florence Magnin, qui travailla également sur Ambre et le jeu de cartes Il était une fois. Jusqu'à maintenant, je n'ai jamais rencontré une personne déçue de ses voyages dans l'univers de Rêve de dragon. Pourtant, même pour des rôlistes expérimentés, il y a de quoi redire au niveau de la lourdeur effarrante des règles, bien trop simulationnistes. Mais ce défaut pour certain est toujours contrebalancé par des scénarios, souvent écrits par l'auteur lui-même, d'une qualité telle que seuls les bons moments sont retenus.

 

Et pour ma part, Rêve de dragon rime avec énormément de très bons souvenirs rôlistiques! Pour faire court, l'univers des divisé en trois âges durant lesquels les dragons rêvent le reste de l'existence et de ses habitants. L'éveil de certains marque la fin d'un âge et amène de terribles bouleversements au sein de leurs rêves. Au début du troisième âge, les dragons ne font plus tout à fait le même rêve, et seules quelques déchirures permettent à certains d'aller d'un rêve à l'autre. Les personnages font partit de ces aventuriers, mais contrairement aux autres jeux médiévaux-fantastiques, ils ne partent pas en quête d'or et de monstres à trucider. Non, à Rêve de dragon, les aventuriers explorent l'inconnu, les autres rêves, et les plus anciens cherchent parfois un moyen d'aider les dragons à trouver un peu de leur quiétude. Parmi ces braves se trouvent les haut-rêvants, les magiciens en mesure de manipuler le rêve. Ce sont eux qui ont perturbé le sommeil des dragons et provoqué la fin du second âge, ils sont donc très mal vu par les populations des rêves.

 

Je passe sur les règles, assez complexes et difficiles à intégrer dans l'ambiance plutôt vancienne des scénarios officiels. Mais Rêve de Dragon, c'est bien sûrs avant tout une ambiance très particulière, un jeu de rôles paisible, où les personnages cherchent à comprendre des situations souvent incongrues, doivent faire montre de respect face à des traditions particulièrement exotiques, et le plus souvent, doivent accomplir des quêtes avec une conotation loufoque. Attention toutefois, il y a bien des dangers sur leur route! Les dragons font des cauchemars autant que des rêves, et de nombreuses créatures terrifiantes peuvent semer mort et désolation. Les combats sont à éviter, ou en tout cas à écourter au plus vite, car ils sont véritablement mortels. En ce sens, la froideur mécanique des règles s'accorde bien au ton, car le combattant voit la fatigue augmenter à chaque passe d'arme, et ses blessures ne peuvent pas être guérie simplement.


La magie du rêve, elle aussi excessivement complexe, est un outil très puissant, et un grand moteur à scénarios. Le principe veux que les personnages et l'ensemble de la réalité qu'ils connaissent soit désigné sous le nom de Basses terres du rêve, les Hautes terres étant la conscience inaccessible des dragons. Mais les haut-rêvants, peuvent monter dans les terres médianes du rêve, où ils doivent affronter des dangers parfois nombreux afin d'en extraire l'essence de leur sort. La magie est divisée en quatre grandes familles, Oniros, Hypnos, Narcos et Thanatos, chacune centrée sur un domaine de magie particulier.

 

Denis Gerfaud à introduit dans son jeu beaucoup de choses particulièrement stimulantes, comme les réussites en test de cuisine boostant le moral du groupe, où la méditation draconique. Il reste un classique parmi les meilleurs jeux que je connaisse, et cela même avec les petits bijoux de ces dernières années.

 

Le jeu a été traduit en américain, il est distribué aux Etats-unis des states par Malecontent games sous le nom de The Dream: Ouroboros. Egalement, une version simplifiée, nommée Oniros, est encore disponible dans le commerce, permettant à mn goût une bien meilleure introduction au merveilleux univers de Denis Gerfaud. 

Publié dans Les Jeux de rôles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monsieur Manshoon 07/05/2014 09:00

le classique des joueurs-rêveurs. Un jeu magnifique, auquel on joue sans fin. Un vrai chef d'oeuvre.

Motton 08/10/2013 22:03


je ne dirai pas que les règles sont trop complexes. Le jeu est destiné à des rôlistes expérimentés, c'est un parti-pris qui peut surprendre maintenant, mais le système tourne bien quand chacun
sait gérer son personnage.

YaXu 30/09/2013 09:18


super jeu! une fois les règles bien assimilées, elles ne gênent pas trop je trouve.