Summerland... Petite promenade en forêt!!!

Publié le par Patate des Ténèèèbres

PSICB6400_500.jpeg

 

Summerland est un jeu de rôles de Greg Saunders, publié en France par les éditions Icare au nouveau format A5, qui devient une norme bien pratique pour ce loisir. C'est un jeu décrivant un univers post-apocalyptique et incluant un élément fantastique sous l'apparence de la Forêt. Et quand on parle de forêt dans Summerland, ce n'est pas la pinède au fonds du jardin, c'est une forêt ayant poussée à travers le monde entier... En une nuit!


En général, quand une forêt pousse en une nuit, cela provoque quelques dégâts. En fait, dans Summerland, la civilisation humaine ne tient plus à grand chose, quelques communautés éparses, des ruines de villes un peu partout, des routes en vrac, plus un seul kebab au coin de la rue... Un enfer végétal donc! Et pour continuer dans cette veine, l'auteur nous rajoute un étrange chant de sirène, l'Appel, qui émane des profondeurs de la forêt et attire les humains survivants, qui disparaissent à tout jamais, dans le meilleur des cas. Les rescapés de ce phénomène se réunissent donc en communautés cherchant à survivre et comprenant que leur unique moyen de résister à l'Appel est de nouer des liens émotionnels puissants... Pas simple quand il s'agit de survie, sans les conventions sociales et morales d'autrefois!


Dans Summerland, les joueurs incarnent des personnages voyageant à travers la Forêt, d'une communauté à l'autre, rejetés par les autres survivants mais indispensables à la survie de ces derniers. Ils possèdent une particularité commune, celle de pouvoir résister à l'Appel, même en se trouvant au coeur de la Forêt. Leur résistance leur vient de traumatismes enfouis au fond de leur être, les rendant fragiles au contact des autres humains, mais faisant d'eux des individus exceptionnels.

Summerland est donc un jeu clairement tourné vers le roleplay, avec des personnages psychologiquement cassés, et cherchant à renouer des liens avec ce qui subsiste de l'Humanité, au risque de s'affaiblir face à l'Appel. C'est également un jeu d'action, car certaines des victimes ayant été attirées au coeur de la Forêt ont régréssées à un stade primitif, de nombreux animaux ont également été affectés par l'Appel et représentent désormais une menace grave pour les communautés, mais surtout pour les personnages!

Le système, à base de d6, est simplissime, conçu pour favoriser le dialogue et permet de régler pratiquement toutes les actions durant le jeu. Quatre caractéristiques, un ou deux traits en plus, un traumatisme à définir, et la fiche de personnage est complétée!

Le livre en lui-même, de 150 pages format royal, se suffit à lui-même. Bien évidemment, un maître du jeu se devra de déterminer l'orientation de ses aventures, en étant bien épaulé par les suggestions du livre, et il lui faudra creuser un peu tous les aspects de l'univers. Summerland est un bon jeu, intéressant à faire découvrir à des novices, c'est un ouvrage de qualité, avec des illustrations bien adaptées au thème. A découvrir!

Publié dans Les Bouquins

Commenter cet article

YaXu 30/09/2013 09:17


du survival dans une france post-apo, ça me fait penser à Bitume.

Leslie 04/04/2012 11:07


ça doit être pas mal comme truc!