Sunward, pour Eclipse Phase!

Publié le par Patate des ténèbres

 

Supplément pour Eclipse Phase décrivant dans le détail les habitats de la région intérieur du système solaire, Sunward a été publié par Posthuman Studio et fait 192 pages, essentiellement du contexte, toutes les données techniques étant regroupées en fin de livre, ce qui pour moi est vraiment une bonne chose.

 

Les descriptions d'habitats en orbite solaire et mercurienne traduisent bien les conditions extrêmes de ces environnements, avec bon nombre de morph prenant leur mal en patience avant de pouvoir quitter cet enfer. L'un dans l'autre, il y a tout de même pas mal d'habitats dans cette région, destinés essentiellement à la collecte d'énergie ou de métaux lourds.

Le chapitre sur Vénus, et la Morningstar constellation m'a bien plu. Cet outsider parmi les grandes factions politisées du système solaire méritait même un peu plus que cette vingtaine de pages, mais les références aux habitats, aux individus qui tirent les ficelles, permettent de commencer à poser des intrigues tentaculaires depuis Vénus. Bonne chose.

 

Viennent ensuite des descriptifs de la Terre, des habitats orbitaux et des colonies lunaires. Là encore, beaucoup d'informations, avec des descriptifs qui parviennent à restituer une ambiance de désolation et de peur. La Terre est toujours en quarantaine, mais des survivants y séjournent, tout comme de nombreux pillards de technologies antérieures à la Chute. Un point est fait sur les TITANs. D'autres jeux abordent la thématique post-apo, la Terre dans Eclipse Phase sert pour moi de zone de crash pour les imprudents, ou les bourrins qui veulent éprouver les limites du farcasting. Les habitats en orbite sont par contre très intéressants, ils forment une frontière où le raffinement et la nanotechnologie côtoient les côtés les plus sombres et démunis de ce qu'il subsiste de la transhumanité. Voilà une zone où mener en s'éloignant un peu des côtés hypertechnologiques d'EP, là où existent des stations spatiales pourries, infectées par des virus exsurgents et autres calamités.

A côté de Lunar-Lagrange et des autres habitats orbitaux, la Lune et sa société hédoniste fait un peu pitié! Néanmoins, rien n'est plus agréable que prélever son tribus de néo-sélénites et de les expédier dans un cauchemar nanotech. Imaginez Jean-Paul Gautier devant se mesurer à un Grand Ancien... Cool.

 

Mars est pour moi le moins intéressant, aussi bien dans ce supplément que dans le jeu lui-même. C'est encore une fois une vaste étendue impossible à terraformer, avec des contestataires et une ambiance western. Même les grandes cités comme New-Shanghai ou Elysium sont classicos. Attention cependant, comme le reste de Sunward, Mars est bien décrite, avec tout ce qu'il faut pour mener quelques aventures à la John Carpenter. Mais d'autres jeux ont déjà bien exploité toutes les thématiques tournant autour du monde rouge.

 

J'ai la fâcheuse habitude de toujours comparer les suppléments d'Eclipse Phase à ceux de Jovian Chronicles, alors que les deux jeux n'ont absolument rien à voir entre eux. Dans Jovian, il y a une organisation interplanétaire qui en chie un peu pour exister, c'est Solapol. Dans EP, c'est le Planetary Consortium qui tient lieu de ciment interplanétaire, mais bien entendu, il n'y a rien en commun entre les deux organisations. Ici dans Sunward, le Planetary Consortium est abordé sur vingt pages, avec ressources et moyens d'actions. C'est tentaculaire, c'est corpo, c'est plein de secrets pas jolis jolis. A potasser pour avoir une fournée de Mister Jonhson transhumains!

 

Comme tous les suppléments pour Eclipse Phase, Sunward se démarque clairement de la concurence par sa thématique parfaitement maîtrisée, et sa ligne éditoriale qui permet d'un livre à l'autre d'avoir une même sensation d'inquiétude pour son beau transhumain bardé de nantrucs de fous. C'est comme dans Cthulhu, avec en prime la fausse impression de pouvoir blaster à outrance et survivre à tout grâce au farcast... Grave erreur amis joueurs et joueuses, Sunward nous démontre une fois de plus que vous n'êtes toujours pas au sommet de la chaîne alimentaire!

Publié dans Les Jeux de rôles

Commenter cet article