The last Starfighter!

Publié le par Patate des ténèbres

 

Alex Rogan est un jeune homme qui vit avec sa mère et son petit frère dans un trailer park (communauté de mobile-home) : le Starlite, Starbrite. Il partage son temps entre sa petite amie Maggie et les habitants du caravaning qui lui demandent constamment de l’aide et de petits services. Lorsqu’il trouve enfin un peu de temps pour lui, il joue à Starfighter, un jeu vidéo de shoot'em up sur borne d’arcade dont le slogan est : « Salut Starfighter, vous avez été recruté par la ligue stellaire pour défendre la frontière contre Xur et l’armada Ko-Dan ».
Un soir, Alex bat le record du jeu sous les yeux admiratifs de tous les habitants du caravaning. Peu après, un étrange véhicule arrive. À son bord, Centauri, un homme qui lui annonce qu’il est le créateur du jeu Starfighter. Il va lui apprendre que le jeu est en réalité un simulateur pour découvrir ceux qui ont la capacité de piloter un vaisseau de combat stellaire et que la menace de Xur et de l’armada Ko-Dan est bien réelle, cet alien vient lui proposer d’empêcher l’invasion de la galaxie.


 

Oui bon, The last Starfighter, ici connu sous le titre de Starfighter, est un film de Nick Castle, un réalisateur qui n'a pas vraiment marqué les esprits, suivant les mouvances de l'époque, comme ici, en 1984, alors que pas mal de films de science-fiction profitent de l'influence Star wars. Mais tout de même, ce film-ci est plutôt intéressant à revoir maintenant. Son scénario est extrêmement simple, plutôt destiné à de jeunes bambins, mais on y retrouve les accroches des années 80, une certaine forme de naiveté. Même si les effets spéciaux sont datés, honnêtement, il n'a pas à rougir face aux poids lourds des années 2000. Oui c'est sûr, parfois c'est moche, on voit les costumes et les grosses ficelles, mais n'est-ce pas plus inspirant que toutes ces créatures numériques d'aujourd'hui? Mon épouse n'a pas connue cette époque des Wargame, DARYL ou encore des Tron et autres Starman, elle rigole en voyant les vieux effets spéciaux, mais ce qui est intéressant, c'est de voir qu'elle n'a aucune réaction face aux merveilles numériques d'aujourd'hui, pour ceux de sa génération et les suivantes, les effets numériques sont banalisés, il y en a partout et toujours les mêmes, à tel point qu'un film comme Avatar par exemple, se voulant épique et plein de prouesses technologiques, na finalement aucun souffle héroïque et n'étonne pas.

 

 

En revoyant The last Starfighter, la magie de mes folles années à opérée tout de suite. Pourtant c'est un film des années 80, les dialogues ne sont pas au top, le jeu des acteurs laisse à désirer, l'image n'est pas aussi nickel que les productions d'aujourd'hui. Mais il y a ce petit quelque chose, qui même si le film est plutôt destiné aux jeunes loups que nous étions jadis, nous fait encore vibrer. Il n'y a pas d'énormes séquences de bataille spatiale, mais elles sont marquantes! 

Je ne suis pas du genre à regarder le passé avec une nostalgie aveuglant le progrés, particulièrement en matière de films, mais force est de constater qu'un regard de nos réalisateurs actuels vers cette époque permettrait de donner un peu d'âme à leurs oeuvres, certes visuellement magnifiques, mais tellement ennuyeuses!!!


Publié dans Les Films

Commenter cet article

orousselin 12/10/2013 22:04


Aaaah ! Starfighter !! Je me souviens l'avoir vu gamin sur Canal Plus. Le bon vieux temps, lol ! C'était l'époque des Goonies, de Jack Burton dans les Griffes du
Mandarin, des Barbarians, de Retour vers le Futur, des films de ninjas et des actionners bourrins et reaganiens comme Invasion USA ou Portés Disparus...
Comme tu l'écris si bien, c'était/ce sont des films drôles à regarder. Il y a de tout. Des nanars attachants, des Z horribles, des séries B bien foutues, et de temps en temps, quelques
chef-d'oeuvres nous marquaient les neurones au fer rouge : Mad Max, L'Empire Contre-Attaque, The Thing, Les aventuriers de l'Arche Perdue...


 


Surtout, en ce temps-là, il n'y avait pas d'effets numériques ! Les monstres étaient en latex. Le faux sang, à la couleur et à la texture approximative coulait des plaies (formidable Conan le
Barbare !!!). Les cascades en bagnole, les sauts dans le vide, les bastons étaient REELLES !!! Ca a l'air con, dit comme ça, mais comparez n'importe quel combat à la Matrix avec (par
exemple), le final de Dragon Forever (http://www.youtube.com/watch?v=lHr_6HTAol4), vous m'en direz des nouvelles !!!

miss Jupitznic 09/10/2013 18:45


Je n'étais même pas née, et je n'avais jamais entendue parler de ce film, qui à l'air... euh...

Monsieur Manshoon 09/10/2013 13:50


je ne m'en souviens pas du tout de celui là! comme quoi, les classiques.

PLexX 09/10/2013 11:18


en même temps, je préfère jouer sur un shoot'em up et me retrouver à piloter un vaisseau, qu'à terminer un resident evil et finir avec jovovich dans un nanar.