Firefly!

Publié le par Patate des ténèbres

 

Joss Whedon est un gars dont j'apprécie vraiment le style d'écriture. Ses scénari peuvent sembler un peu bête, destinés à un public ado, mais il y a toujours une bonne gestion des émotions, des rebondissements, et de l'humour geek. Firefly est l'une de ses séries, une qui n'a pas marché faute d'audience, mais qui s'est conclue par un film, Serenity. Actuellement, il est question de redémarrer la série, why not. Il y a également un jeu de plateau, un autre de figurines, un jeu de rôles (très très bien d'ailleurs), bref, Firefly est bien ancré dans la culture geek!

 

Mais c'est quoi donc, Firefly? C'est une série de science-fiction, nous narrant les aventures d'un équipage de marginaux dirigé par le Capitaine Malcolm Reynold (Nathan Fillion), un ancien indépendantiste dont la faction a perdu une grande guerre interstellaire face à l'Alliance, empire du Mal local. A bord d'une vieille coque baptisée Serenity, en l'honneur de l'ultime bataille perdue par les indépendantistes, Reynold et son équipage embarquent des passagers pourchassés, qui deviendront des alliés, puis des amis, avec qui les petits boulots sur des mondes frontaliers deviendront finalement une lutte en règle face à l'hégémonie de l'Alliance.

 

Firefly nous montre un far-west spatial plutôt bien fichu. Les Geek râleront comme quoi les effets spéciaux sont nuls, etc... mais laissons parler les ronchons et savourons une ambiance assez marrante, avec pas mal d'humour, emmenée par des personnages aux interactions et aux secrets intéressants. Oui, cela pourrait être "trop" cheap, du genre ces machins mal ficelés comme Andromeda, mais il y a la patte Whedon, qui change la donne et permet, malheureusement sur 11 épisodes et un film, de goûter à une série de qualité.

 

Publié dans Les Séries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article