The Strange [top ténébrousse game]

Publié le par Patate des ténèbres

The Strange est un jeu de rôles posant un nouveau multivers dans lequel les pjs vont pouvoir explorer des réalités alternatives, univers de poche et autres dimensions étranges, ce sont les récursions. C'est un jeu de Bruce Cordell et Monte Cook himsel, publié par Monte Cook Games. Le ton donné tranche nettement avec les autres multivers explorables d'antan, comme Torg ou Rift, le côté technologique est en effet mis aux goûts du jour, avec de la nanotechnologie partout et des concepts de machineries quantiques et organiques.

Dans le principe, quelqu'un ayant joué à Torg pourra garder les mêmes réflexes durant les voyages à travers les récursions, mais comme je le précise dans le titre, il y a un petit saupoudrage de Fringe sur ce jeu, qui est un peu plus sombre et "sérieux" que ses prédécesseurs. On pourra bien entendu booster un groupe de personnages, les barder de cyphers, ces petits gizmo magico-techno-bidulesques, et les envoyer dans une réalité étrange pour exploser du monstre, mais le thème de The Strange n'est pas là.

Le jeu puise dans pas mal d'influences dans d'autres concepts récents qui sont abordés dans Eclipse phase par exemple, comme l'apparente infinité de possibilités dans l'emploi de la nanotechnologie. Ici par contre, tout le bazar est alimenté par de la matière noire fournie par The Strange, une dimension centrale. Les différents univers alternatifs sont souvent sur le déclin, ou parasités par des forces puissantes. Le principal atout du jeu sur ses vieux concurrents sera très certainement le principe de transformation des personnages à chaque translation dans une nouvelle dimension. L'enveloppe physique et les compétences s'adaptent ainsi à l'environnement, mais le personnage reste lui-même avec ses connaissances et quelques capacités.

Le système de jeu, à base de d20 et de réserves de points permet beaucoup d'actions spectaculaires et place le personnage pas loin du sommet de la chaîne alimentaire. Bien entendu, les nano-bestioles et autres créatures mutantes sont plutôt difficiles à combattre, mais encore une fois, et comme dans beaucoup de jeux modernes, la puissance nécessaire est mise à disposition des personnages, il n'y a donc que peu d'intérêt à friter tout ce qui bouge. Les auteurs encouragent les thématiques épiques et il est même possible pour les joueurs d'envisager de créer leurs propres récursions, oui, comme pour les demi-plans de D&D, chacun chez soi!

Bon, en fait, The Strange me semble avoir tout le potentiel pour être un grand jeu, avec un univers sombre et pas mal de possibilités pour ce qui est de l'évolution des personnages. Par contre, cela peut très vite virer à la partie de Rift avec comparatif du plus gros cypher de chacun. Dans un premier temps, je suggère donc de délaisser un peu les grosses récursions et de suivre une évolution à la Fringe.

C'est en tout cas un jeu à découvrir, ou du moins à feuilleter, il peut en effet apporter pas mal de pistes pour les meujeux menant des campagnes modernes et bizarroïdes. A noter que le jeu Numenera possède le même système de jeu, mais se rapproche plus dans sa saveur d'un Hawkmoon, ou plus encore d'un gamma world, mais avec des trucs quantiques, nano et autres trucs en -ech!

 

Publié dans Les Jeux de rôles

Commenter cet article

Monsieur Manshoon 27/12/2014 20:32

Ou alors le comparer à Conspiracy X.